C'est quoi?

L'association Entre les lignes a été créée en 2018.

Dans les différents espaces qu'elle investit, elle use du matériel littéraire pour animer des discussions critiques sur la place de l'Autre dans nos sociétés contemporaines.

Chemin faisant, elle promeut une littérature de jeunesse non sexiste et non raciste.

Les deux facettes de son activité se répondent l'une l'autre :

  • formations pour des professionnel.le.s des métiers du livre et de l'enfance

  • actions en direction de jeunes publics

Nos territoires d'intervention pour les formations et actions jeune public

C'est qui?

Clotilde Lebas, raconteuse et formatrice

Anthropologue, Clotilde anime les formations. Lectrice assidue, elle se forme à la lecture à voix haute, écrit, fait de la céramique et dessine de plus en plus souvent. Raconteuse malicieuse, elle conçoit la lecture à voix haute comme un temps de partage propice à la discussion.

Sylvaine Camelin, trésorière

Sylvaine, trésorière, anthropologue, enseignante à l’université et mère d’une fille de 10 ans. Observer, interroger, partager. Lire, faire lire, écouter, entendre. De chasseuse de trésors (ceux qui se cachent dans les textes et dans les paroles des grands et des petits), elle devient trésorière pour que les raconteuses poursuivent leurs aventures.

Victor Pineda, secrétaire

Victor a une formation d'ethnologue. Il en tire des outils de réflexion : quelles idées véhicule un texte ? Comment sont-elles exposées ? Une fois le livre fermé, comme circulent-elles ? Comment les interpréter, se les ré-approprier ?  

Melodie Vidalain, raconteuse

Melodie, formée à l'ethnologie, poursuit sa quête de compréhension au travers de plusieurs disciplines artistiques. Jouer, s'interroger, poser des questions sur le monde qui nous entoure, c'est le plaisir qu'elle trouve et cherche à transmettre lors des lectures d'albums devant les jeunes publics.

Coline Cardi, présidente

Sociologue, Coline enseigne à l'université. Elle questionne le contrôle social des femmes, la violence des femmes, leurs déviances... et a récemment contribué à la rédaction d'un numéro de revue sur « les mauvaises filles en littérature de jeunesse ».

Compagne de route des raconteuses, elle a accepté la présidence de l'association.